Close

Se connecter

Vous n’avez pas de compte ? Contactez-nous !
Close

S'enregistrer

Close

Lost Password

Économie circulaire – Politique en vigueur [2/2]

La prise en compte de la consommation durable en France : l’effet du Grenelle Environnement

En France, la politique de soutien à la production et à la consommation durables s’inscrit dans celle développée au niveau de l’Union européenne. La Stratégie nationale de développement durable et le Grenelle Environnement en sont les piliers.

En France, la Stratégie nationale de développement durable (SNDD) a fait du développement durable une composante de l’action publique. Cette stratégie a été initiée pour la période 2003-2008. Elle a pour objectif de poser les bases du développement durable, organisé autour d’une économie verte et équitable. Il s’agit de promouvoir un nouveau mode de vie, plus sobre en ressources naturelles. C’est un document de portée interministérielle.
En 2006, la SNDD a été actualisée pour être mise en cohérence avec la stratégie européenne (SEDD). En 2007, le Grenelle Environnement et l’instauration de son cadre législatif a véritablement permis de faire émerger la consommation et la production durables comme l’un des neuf domaines de préoccupation environnementale. Le Grenelle a alors conduit à la réorientation de la SNDD pour la période 2010–2013.

Agir sur l’offre comme sur la demande

Cette stratégie nationale s’articule autour de neuf défis clés avec, en premier lieu, la consommation et la production durables. L’objectif est d’agir tant sur l’offre que sur la demande, en conduisant des actions sur les comportements des consommateurs et des producteurs et en prenant en compte tout le cycle de vie des produits et des services. Les leviers sont articulés autour de quatre axes stratégiques :

  • agir simultanément sur l’offre et la demande et développer l’information sur les qualités écologiques et sociales des produits pour changer les comportements ;
  • rendre accessible au plus grand nombre les produits et services plus durables ;
  • soutenir l’économie verte et l’innovation des entreprises ;
  • développer une production agroalimentaire plus durable.

La mise en place de cette SNDD est suivie grâce à un rapport annuel, qui associe l’ADEME et le Comité national du développement durable et du Grenelle Environnement.

Partager sur :

J'aime

0

Publications connexes

Partagez votre engagement

Thématiques

► Engagements pour une économie, une finance et une industrie juste, innovante et responsable

Articles récents