Close

Se connecter

Vous n’avez pas de compte ? Contactez-nous !
Close

S'enregistrer

Close

Lost Password

L’origine de fabrication et l’empreinte environnementale des médicaments occupent une place croissante dans les considérations des Français

Bois-Colombes, le 07 juin 2022 – Chiesi, premier laboratoire pharmaceutique à être devenu société à mission en France, a fait réaliser un sondage, en partenariat avec l’IFOP, sur la connaissance et l’opinion des Français en matière de fabrication de médicaments et de leur empreinte écologique.

Les résultats sont sans appel : seuls 2 français sur 10 considèrent bien connaître la provenance des médicaments délivrés en pharmacie en France.

Lorsque l’on demande aux français s’ils connaissent la provenance et le lieu de fabrication des médicaments, ils sont 80% à répondre « mal », voire près d’un tiers « très mal ». Ces résultats sont encore plus flagrants auprès des personnes âgées de plus de 50 ans (84%) et plus de 65 ans (85%).

Et pourtant, l’origine des médicaments est un critère important dans le choix des Français.

Les Français, tous âges confondus, sont favorables à une prime à l’origine des produits dans les appels d’offre hospitaliers et accordent une importance grandissante à l’aspect environnemental.

En effet, dans le cadre des appels d’offre passés par les établissements de santé publics français en matière de médicaments, 55% des Français souhaitent privilégier les laboratoires pharmaceutiques français et européens.

C’est une nouvelle preuve de l’importance qu’accordent les sondés sur ce sujet. Privilégier les produits qui respectent l’environnement arrive en deuxième position, avec 20%. Seulement 14% des Français souhaitent privilégier une logique d’économie financière pour l’acheteur.

L’ordre de préférence est le même, quel que soit leur âge ou catégories professionnelles, même si des différences existent.

Ce sont en effet les plus de 65 ans qui souhaitent privilégier l’origine en particulier (64%, + 9 points sur la moyenne), tandis que les 18-24 ans sont 30% (+ 10 points sur la moyenne) à souhaiter privilégier l’aspect environnemental. Ces derniers placent également l’origine des produits en tête avec 43%.

A médicament égal, les Français privilégient le plus avantageux économiquement avant l’écologie, un sentiment en accord avec le contexte de sortie de crise. On note également que les considérations écologiques occupent une place croissante et mobilisent aujourd’hui 4 français sur 10.

Si un médecin ou un pharmacien a le choix entre plusieurs médicaments de valeur médicale égale, les Français préfèrent que le choix du professionnel de santé soit guidé par la recherche du médicament le plus avantageux économiquement pour l’Assurance Maladie (62%). A l’inverse, ils sont 38% à considérer que la recherche du médicament présentant l’empreinte carbone la plus faible devrait guider
ce choix.

Résultats de l’étude de l’IFOP

Partager sur :

J'aime

0

Publications connexes

Partagez votre engagement

Thématiques

► Engagements pour une économie, une finance et une industrie juste, innovante et responsable

Articles récents