Close

Se connecter

Vous n’avez pas de compte ? Contactez-nous !
Close

S'enregistrer

Close

Lost Password

Sarah EL HAÏRY – Secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement

Mesdames,
Messieurs,
Chers engagés,

Je suis heureuse de vous adresser aujourd’hui ces quelques mots à l’occasion du lancement de l’édition 2022 du forum de l’engagement.

Vous le savez le président de la République ainsi que tous les membres du gouvernement souhaite construire en France une « société de l’engagement ». Et ce n’est pas un hasard si sous ce quinquennat, pour la première fois sous la 5 e , le mot « engagement » figure dans un intitulé ministériel. Et ce terme n’est pas là juste pour la photo mais répond à une réalité, des réalités, avec des dispositifs concrets :

  • Avec le Service National Universel, un projet éminemment d’actualité qui vise à faire partager
    par la jeunesse les principes, les valeurs et l’idéal de la République
  • Avec le Service Civique qui favorise en France l’émergence d’une jeunesse engagée, ouverte
    sur le monde et porteuse de changement social. Et qui a vocation à s’élargir avec le projet de
    service civique européen que nous portons dans le cadre de la présidence française de l’Union
    européenne.
  • Avec la réserve civique et ses 330 000 inscriptions volontaires au cours du premier confinement
    sur la plateforme gouvernementale « JeVeuxAider » dont 40% des inscrits ont entre 20 et 35
    ans et dont le déploiement sur l’ensemble du territoire va continuer.
  • Avec le soutien à la vie associative que je porte au sein du gouvernement. Et pour laquelle
    nous avons promulgué en juillet dernier deux lois : La première en faveur d’une meilleure
    trésorerie des associations permettra de faciliter l’accès de nouvelles ressources
    supplémentaires. La seconde, vise à faciliter les modalités de l’engagement associatif.
  • Avec la reconnaissance d’une véritable philanthropie à la française : qui vise à favoriser ainsi le
    développement d’un mécénat de « proximité » et le renforcer la générosité dans les territoires

mais aussi le mécénat de compétences qui permet aux salariés de mettre à disposition des associations du temps et de l’expertise.
Et il ne s’agit là que de quelques exemples.

Et si c’est dispositifs existent, s’ils fonctionnement, c’est parce qu’il y a une réelle soif d’engagement parmi nos concitoyens notamment les plus jeunes.

Les jeunes justement… Je crois que nous sommes dans un moment charnière de notre histoire. C’est vrai, les jeunes ont grandi avec l’idée que tout peut basculer à tout moment : les attentats, la crise sanitaire, les crises économiques successives, et surtout le dérèglement climatique, tout cela conduit àun sentiment d’angoisse que je comprends évidement.

Malheureusement, la pandémie de Covid-19 a joué, et joue encore d’une certaine manière comme un catalyseur, un amplificateur, de ce sentiment.

Mais je crois qu’aujourd’hui le temps est à une restructuration profonde de nos modes de pensée.

Qu’ils s’agissent de l’organisation du monde, de la construction européenne, de notre modèle social, économique et environnemental nous devons apporter des solutions nouvelles, responsables et audacieuses.
Et cette responsabilité nous la portons tous, dirigeants politiques, dirigeants d’entreprises, intellectuels, journalistes, mais aussi les professeurs. Parce que le parcours d’engagement citoyen commence à l’école, se prolonge au sein de la famille, se conforte au sein des entreprises puis se distille à travers les associations et se concrétise enfin au sein de nos institutions et de nos villes.
Pour conclure je souhaite citer Georges Bernanos qui disait que « c’est la fièvre de la jeunesse qui maintient le reste du monde à la température normale. Quand la jeunesse se refroidit, le reste du monde claque des dents. » Et bien je pense que notre rôle aujourd’hui c’est de faire en sorte que la jeunesse maintienne cette fièvre ! Cette formidable envie d’aller de l’avant, de dépasser les attentes, de transformer le monde.

Et c’est ce que vous faites aujourd’hui au sein du Forum et ce que vous ferez à la fin de cette année avec le Sommet de l’engagement. Pour tout cela, un mot : MERCI.

Sarah EL HAIRY

Partager sur :

J'aime

0

Publications connexes

Partagez votre engagement

Thématiques

► Engagements pour une économie, une finance et une industrie juste, innovante et responsable

Articles récents